Popular Post

Publié par : Marie-Eve dimanche 18 décembre 2016

La vie est un jeu d'enfant
Martin Collins

Éditeur : Essor Éditeur
ISBN : 9782981582508
Nombre de pages : 454 pages
Date de parution : Mai 2016
 
 
Résumé :
 
En 1977, alors âgé de 4 ans, le petit Martin n’avait aucune idée du tournant qu’allait prendre sa vie dans la rue Dollard-Contant. C’est qu’il demeure intrigué par ce monde et ne cessera pas de vivre ses propres expériences avant d’obtenir par lui-même les réponses à ses questions. Les relations particulières qu’il développera avec les personnages du voisinage deviendront rapidement des repères importants pour sa compréhension du monde.

Entre la vie de famille, l’école et les jeux avec ses amis, le petit Martin deviendra grand en apprenant d’abord à accepter ce qu’il est et, enfin, en se libérant de ce qu’il ne veut plus être. Aujourd’hui, à mesure que grandit la paix en lui, il réussit à apprécier tous les jours la chance qu’il a d’avoir sa place dans le grand terrain de jeux de la vie.

Dressant un portrait critique et réaliste de la vie de banlieue des années 1980, l’auteur vous propose un examen de conscience sur les valeurs d’une société, mais, au-delà de tout, une réflexion sur cette quête d’authenticité et tout ce qui fait de l’homme un être créateur.



Bonsoir à tous !

Quand l'auteur de ce roman, Martin Collins, et sa conjointe sont entrés en contact avec moi afin de me proposer de lire ce roman pour le chronique, je dois vous avouer que j'ai accepté parce que le résumé et les chroniques que j'avais pu en lire m'avaient beaucoup intriguée. De plus, le genre de ce roman qui se situe entre l'autobiographie et un roman de développement personnel me permettait de sortir des genres de romans que je lisais habituellement et donc, de découvrir quelque chose de nouveau. Le mélange des genres a même apporté un certain charme à ce récit, qui je dois vous l'avouer, est venu me chercher au-delà de ce que j'aurais pu penser de prime abord.

En lisant ce roman, j'ai eu l'impression de retomber en enfance, réellement et ça m'a fait un bien fou. Juste le fait de repenser à mon enfance en lisant les aventures du petit Martin m'a permis de faire un travail d'introspection sur moi-même qui m'a réellement surpris. Même si je suis née à la fin des années quatre-vingt et donc une décennie après le petit garçon de cette histoire, certaines des aventures vécues par celui-ci ont été pratiquement les même que lui. Peut-être que le fait de venir de la campagne au lieu de la ville ou de la banlieue m'a amené à connaître ces « modes » un peu plus tard, mais j'ai vraiment adoré lire sur tout ses aspects. J'avais l'impression de les revivre en même temps que le personnage principal du roman.

Comme ce roman n'est pas seulement une histoire joliment racontée, mais qu'il est également un de développement personnel, le lecteur est amené vers certaines prises de conscience qui viennent doucement jusqu'à nous. Ce roman mérite d'être lu tout doucement pour en savourer chaque aspect... Ce que j'ai fait personnellement en étalant ma lecture sur deux semaines et c'est la meilleure chose que j'aurais pu faire. Cette lecture ne mérite pas d'être fait rapidement, elle doit se déguster comme un bon vin ou alors un très bon repas.

Une chose que Martin Collins m'a fait prendre en compte et qui est très vrai, c'est que malgré que les années aient passées et que nous étions devenus des adultes, la vie est et restera un jeu d'enfants et que le fait de les côtoyer nous permet de garder notre coeur jeune et de voir chaque jour comme une nouvelle aventure. Vraiment, je tiens à vous remercier pour ce partenariat et cette lecture qui m'a amené beaucoup plus loin que j'aurais pu le penser.

Bonne lecture à tous ! 

Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

Copyright © S'évader par la lecture... - Ebook Stories - Templates by Johanes Djogan - Designed by Steff Création