• Posted by : Marie-Eve dimanche 12 novembre 2017

    Y manquait plus que ça !
    Laurent Debaker



    Série : Kool.FM, Acte 1
    Éditeur : Éditions AdA
    ISBN : 9782897862602
    Nombre de pages : 560 pages
    Date de parution : 19 Novembre 2017



    Résumé

    Léa Beaulieu a 38 ans et partage tranquillement sa vie entre la radio « Kool.FM » où elle est animatrice et chroniqueuse, et Franck, le peintre avec lequel elle est en couple depuis sept ans. Jusqu’au jour où tout bascule ; celui-ci l’informe qu’il désire mettre un terme à leur relation, et qu’il ne lui laisse qu’une semaine pour quitter la maison.

    Léa va devoir se prendre en charge pour passer au travers de cette séparation, mais aussi pour devenir autonome et faire avancer sa carrière. Ce qui ne sera pas toujours facile, vu le caractère acariâtre de son patron.

    Elle découvrira la réalité de la vie, l’amour, l’amitié, mais aussi la volonté d’éloigner les idiots de son existence. Heureusement, elle pourra compter sur Corinne, Gaspard et Hugo, qui feront l’impossible pour l’aider dans sa quête du bonheur.

    De la cime des arbres d’un parc d’accrobranche jusqu’au sommet des marches d’un cabaret, Léa vous emmènera dans sa vie trépidante et ne cessera de vous faire rire aux éclats.

    Écrite dans un style moderne et haletant, Y manquait plus que ça ! est vraiment la comédie de l’année.


    Bonjour à tous !

    Me voici de retour pour vous présenter une nouvelle chronique d'un roman que j'ai lu il y a quelques temps, au mois d'août pour être franche, et dont je mourais d'envie de vous présenter. J'attendais seulement le go de la maison d'éditions pour le faire. J'ai eu la chance de lire cet été ce roman en avant-première afin de pouvoir en dire mes ressentis. L'idée m'a tout de suite emballée et j'ai tout de suite sauté sur la chance de pouvoir lire cette histoire dont le résumé m'avait beaucoup intriguée sur le page de l'auteure. J'ai donc pris le temps pendant mes vacances pour entamer cette lecture que j'ai fini très rapidement, n'arrivant pas à le lâcher des yeux. On m'avait dit que ce roman serait une très bonne comédie donc sachez qu'au moment d'en commercer la lecture, j'avais de très grosses attentes dans ce sens. Vous serez donc peut-être surpris de l'apprendre, mais mes attentes ont été atteintes et même dépassées. Pour un premier roman, je dois dire que Laurent Debaker m'a vraiment surprise, lui qui avait plutôt l'habitude d'écrire des livres et d'enregistrer des CD à développement personnel. Ce roman fut de la très bonne comédie et j'ai éclaté de rire à plus d'une reprise et même qu'à certains moments, les personnes autour de moi me demandait ce qui se passait. Dès les premières pages, on se rend compte qu'on aura droit à une histoire avec un personnage principal haut en couleur qui nous amènera très très loin. Je suis tombée en amour avec le personnage de Léa et même si dans un premier temps, elle m'a plutôt agacée d'être aussi crédule, j'ai pu découvrir une fille forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Un petit plus, j'ai bien aimé les conversations entre Léa et l'auteur et j'aurais même aimé qu'il y en ait plus. Un petit moins serait les expressions françaises que l'auteur, originaire de France, a utilisé tout au long du roman. Heureusement, les notes de bas de page qui accompagnaient le roman m'ont bien aidé parce que sinon j'aurais eu de la difficulté à m'y retrouver. 

    Si j'en venais à vous parler un peu plus de l'histoire, je devrais vous dire que celle-ci commence avec notre belle Léa qui s'apprête à participer au vernissage de son conjoint, Frank, avec qui elle est depuis sept ans. À leur retour de la soirée, Frank lui annonce que c'est terminé et qu'il lui laisse une semaine pour quitter sa maison. Se retrouvant dans la rue, elle ne doit son salut qu'à sa meilleure amie qui lui permet d'habiter dans la cabane du jardinier chez elle. Alors qu'elle essaie doucement de reprendre pied, elle se rend vite compte qu'elle devra demander plus d'heures d'antenne chez Kool.FM si elle veut réussir à s'en sortir seule et alors que la responsable d'antenne veut à tout prix l'aider, son patron, lui, semble la détester plus que tout au monde et cherche à la renvoyer par tous les moyens. Malheureusement pour lui, un espion à la solde de la direction générale et mettra la vie de nos animateurs sans dessus dessous. À partir de ce moment, Léa vivra des hauts et des bas qui vont feront rire aux éclats. Heureusement pour elle, ses amis, Corine, Gaspard et Hugo, seront toujours là pour elle et lui redonner confiance en la vie.

    Pour ce qui est des personnages, nous avons bien entendu Léa qui, comme j'ai dit un peu plus haut, m'a beaucoup agacée au début du roman. Je trouvais qu'elle faisait un peu trop « nunuche » puisqu'elle n'arrivait pas à vivre sans son homme, homme qui avait un trop gros égo pour moi et qui ne semblait pas tenir plus qu'il faut à Léa. Rapidement, par contre, on se rend compte que c'était plus le contre-coup qui nous avait donné cette impression de la femme qu'elle est et que derrière cette première impression se cache un femme beaucoup plus fort qu'il n'y parait. J'ai adoré comment elle a réussi à rattraper le tout et surtout de voir qu'elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. Qu'est-ce qu'elle a pu me faire rire ! Outre Léa, nous avons Corine, sa meilleure amie, qui la défend bec et ongles. J'ai découvert en celle-ci un espèce de leader et surtout quelqu'un qui prend soin des gens qu'elle aime. J'ai trouvé touchant de voir la relation entre les deux jeunes femmes. Un autre dont je ne peux passer l'existence sous silence est Hugo, le voyant. Une grosse partie de mes fous rire vient également de lui puisqu'on dirait que cet homme n'a pas de filtre. Il dit tout ce qui lui passe par la tête sans penser aux conséquences. Je l'ai adoré puisqu'il donnait un vent de fraicheur à toute cette histoire. Finalement, Valentin... Petit coup de coeur à ce personnage qui arrivait tout le temps à me mettre le sourire aux lèvres. C'est littéralement impossible de lire une partie de l'histoire avec son personnage en étant marabout. De plus, j'ai bien aimé de pouvoir le connaître petit à petit tout au long du roman sans savoir ce qui m'attendrait avec lui. J'espère tous les retrouver dans les prochains romans.

    En conclusion, ce roman est une comédie à déguster sans modération. Laurent Debaker connait très bien ses personnages et sait comment les amener où il le veut quand il le veut pour nous faire passer un très bon moment. Si vous voulez lire un roman léger où vous ne pourrez vous empêcher de rire, ce roman est tout simplement parfait pour vous ! Allez... laissez-vous donc tenter !

    Bonne lecture à tous !

    Merci à Laurent Debaker et aux Éditions AdA pour la lecture de ce roman ! 

    Leave a Reply

    Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

  • Copyright ©

    S'évader par la lecture - Designed by Steff Création